CM Ambiances & Agencement

Qu’est-ce que le BIM ?

Vous en avez déjà certainement entendu parler, de plus en plus d’architectes, ingénieurs et autres acteurs de la construction, et plus globalement du secteur du bâtiment, travaillent en BIM.

BIM est l’acronyme de Building Information Modelling, qui peut être traduit en français par « modélisation des données d’un bâtiment ». C’est une méthode de travail qui consiste à utiliser les données provenant de l’ensemble des acteurs qui interviennent sur un projet de construction, pour le mener à bien. Basé sur la collaboration et le partage des données, le BIM est un processus intelligent s’appuyant sur une représentation digitale 3D ou maquette numérique. Ce processus permet d »interconnecter les différents intervenants afin qu’ils puissent concevoir, construire et aménager des bâtiments et des infrastructures de manière à la fois efficace et rapide.

Quels sont les avantages du travail en BIM ?

L’intérêt d’utiliser une maquette numérique 3D avec les données du futur bâtiment est d’éviter d’éventuelles erreurs de construction, d’améliorer la qualité de la conception et de détecter les problèmes pouvant survenir avant même la mise en chantier. La maquette 3D permet également d’effectuer des analyses à un stade précoce du projet (calcul énergétique, calculs de structure…). Elle offre de surcroît la possibilité d’effectuer des contrôles de respect de budget et de normes, et de gagner du temps durant les processus de validation du projet. La maquette numérique permet d’avoir une meilleure maîtrise de la conception et de la réalisation grâce à une vérification simple et rapide de l’adéquation entre le projet initié et le programme prévu.

 

Avec le BIM les concepteurs créent des modèles 3D intelligents et renseignés qui intègrent des informations comprenant les caractéristiques ainsi que les propriétés physiques et fonctionnelles des matériaux et des structures qui vont composer le bâtiment ou l’ouvrage. Travailler en BIM sur la maquette numérique permet :

  • D’améliorer la communication et la collaboration entre les membres des équipes internes et des intervenants externes, en impliquant davantage en amont les différents intervenants dans le projet.
  • De pouvoir réaliser des projets plus rapidement, plus économiques, d’une plus grande complexité et avec un impact environnemental réduit.
  • D’éviter les erreurs lors de la transmission de données et lors de la phase de conception.

 

En résumé, la puissance du BIM réside dans le fait de permettre aux cabinets d’architectes, aux bureaux d’études en bâtiment et aux entreprises de construction de travailler plus efficacement grâce à l’utilisation des modèles collaboratifs et coordonnés, permettant de bénéficier en temps réel des informations sur la qualité de leur travail dans le contexte global du projet.

Quels sont les différents niveaux du BIM ?

Le BIM possède plusieurs niveaux de maturité, qui correspondent à des étapes vers le BIM collaboratif. On identifie en général 4 différents niveaux de BIM :

 

  • Le BIM niveau 0 fait référence à des données non gérées ou non structurées. Les cahiers des charges sont développés séparément par chacun des acteurs du projet. De ce fait, les incohérences sont fréquentes et l’aspect collaboratif du projet est quasi inexistant.

 

  • Le BIM de niveau 1 fait référence à un acteur du projet, qui crée une maquette numérique pour son propre usage. Il n’y a pas vraiment de collaboration à ce niveau-là, car les données sont mises à jour individuellement par chacune des parties prenantes. L’architecte conçoit le projet et extrait les livrables sous formes de maquette 2D ou 3D. Les échanges de modèles sont en général unidirectionnels.

 

  • Le BIM de niveau 2 fait référence à une modélisation plus avancée où chacun des acteurs crée sa propre maquette. Ces maquettes sont ensuite comparées, synchronisées, enrichies puis fusionnées. La collaboration est présente sous forme d’un processus d’échanges formalisés avec des objectifs et exigences informationnelles.

  • Le BIM de niveau 3 fait référence à une co-modélisation complète et multidisciplinaire. Ce niveau de maturité permet de profiter de tous les avantages qu’offre le BIM. Ce modèle 3D est accessible et modifiable par tous les intervenants du projet, afin de rendre la transmission des données fluide et rapide.

Comment intégrer le BIM dans vos projets de construction ?

Le lancement du « plan BIM 2022 », dans le cadre du projet « Objectif BIM 2022 » a pour objectif d’accélérer la transformation digitale dans le secteur de la construction, les différents acteurs doivent s’adapter et généraliser l’utilisation du BIM.

 

CM Ambiances et Agencements vous propose une formation vous permettant de vous familiariser avec le logiciel BIM ARCHICAD. Grâce au format d’échange de fichiers IFC, il vous sera facile d’échanger des données liées à un projet BIM ! Nous vous formerons aux différentes fonctionnalités du logiciel Archicad et à l’intégration de la dimension BIM dans la gestion de vos projets. Cela vous permettra de bénéficier de tous les avantages qu’offre le BIM. Également de pouvoir répondre aux appels d’offres et aux attentes d’un BIM manager.

 

N’hésitez pas à nous consulter pour mettre en place un accompagnement ou un programme dédié à vos besoins.

 

Le BIM peut faire peur, mais il suffit d’appréhender pas-à-pas. La première utilisation que vous pourrez faire avec les échanges BIM est d’échanger avec le Bureau d’études Structures et/ou Fluides. Vient ensuite dans un second temps, les échanges pour les économistes ou les IFC pour récupérer les charpentes métalliques par exemple. Un fichier modèle bien préparé avec votre charte agence vous permettra aussi de renseigner les éléments en amont.

close

S’inscrire à la newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir toutes les informations sur les formations de CM Ambiances et Agencement

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.